Ad majorem lulzis gloriam
Vomito ergo sum


Moins de 100 jours avant la pénurie d'IPv4

Posted on

Et nos chers FAI semblent toujours s'en battre les cacahuètes avec des pelles à tarte !

Depuis le temps que je scrute le compteur de HE en attendant patiemment la fin du monde, je dois avouer que la folie de ces derniers jours ne m'a pas laissé de marbre. Le compteur est tout de même passé d'un glorieux 215 jours à moins de 110, et ce d'un seul coup.

En fait, l'APNIC et l'AfriNIC ont récemment récupéré respectivement 2 et 1 /8 qui a fait baisser très rapidement le compteur sous la barre de 4% d'adresses IPv4 encore disponibles. Et la migration dans tout ça ? Ça ressemble à un running gag mais pour l'instant les FAI en France étant à la rue.

Allez, faisons un petit tour d'horizon for the lulz. On va commencer par mes meilleurs copains de l'univers, j'ai nommé Orange. En plus d'être probablement l'un des plus lamentables FAI de cette planète (sans rire, c'est simplement extraordinaire… ils sont vraiment hors-concours sur un nombre incalculable de sujets…), c'est également un grand pionnier en matière d'IPv6. Depuis maintenant 10 mois, ils proposent UNE SEULE ET UNIQUE offre, réservée aux entreprises et non compatible avec le reste de leur gamme. Ils sont donc à la hauteur de mes attentes.

SFR… Hum comment dire ? Je ne sais même pas comment je pourrais exprimer ça… Il surpasse même Orange sur ce coup-là : l'opérateur histoirique a au moins eu le mérite de proposer quelque chose… Là, pas une offre, pas une option, pas un mot, même pas un murmure. On dirait bien que Neuf est plus occupé à faire naviguer les gens dans leur TV qu'à s'occuper de son réseau. C'est vrai que la télé, c'est le média de l'avenir !

Free est le bon élève si on regarde de loin. En effet, on peut très facilement activer des fonctionnalités IPv6 sur sa Freebox, c'est une simple option à cocher. Pourtant, tout n'est pas si rose et malheureusement Free ne fait pas du natif : un tunnel 6in4 est crée entre la Freebox et une gateway au bout du réseau de Free pour permettre une connectivité IPv6. En plus de proposer des perfs lamentables, les options de sécurité liées à IPv6 sont risibles. Pas autant qu'Orange, mais quand même.

Troisième proposition sur le forum ouvert de Numéricable pour le haut débit, le réseau de Numéricable n'est pourtant pas encore prêt à passer à l'IPv6 (en tout cas pas en natif). DOCSIS 3.0 devrait être disponible dans 1 million de foyer d'ici un mois. Seule cette norme permet de passer de l'Internet IPv6 en natif sans faire des bricolages immondes comme Free. Mais pour l'instant, malgré la proposition faite à Numéricable et cette information, c'est toujours le silence de mort du côté de chez Noos.

Si on devait faire un podium et accorder le prix de la nullité, pour une fois, il n'irait pas à Orange (quelle bonne surprise tout de même !) :

Alors est-ce que nos chers opérateurs seront capables de retourner leur veste en moins de 100 jours ? Est-ce qu'ils s'en tamponnent les glaouillis avec une batte cloutée ? Est-ce que Orange peut être encore plus médiocre que maintenant ? Existe-t-il seulement une limite à leur nullité ? La réponse ce soir 20h50 dans… dans moins de 100 jours maintenant.